L’agent immobilier

L’agent immobilier est un cas particulier. Il faut bien comprendre que pour lui, ce qui prime,  c’est la vitesse. Vite, il faut se rendre au rendez-vous, vite se faufiler dans les bouchons, vite faire la visite, vite signer un document, vite se rendre au prochain rendez-vous...
L’enjeu pour l’agent en général, c’est d’obtenir une promesse d’achat le plus vite possible, en demandant le prix le plus élevé à l’acheteur.  Il fera croire que l’offre n’est pas assez élevée.  Montrant cette même offre au vendeur, il lui fera croire que c’est un montant exceptionnel pour son bien et qu’il n’en obtiendra pas une meilleure.

“Le propriétaire est pressé de vendre”

L’enjeu, généralement, est cette signature qui signifie pour l’agent qu’il va toucher 2 à 5% du prix négocié auprès des parties. Plus vite il aura obtenu cette signature, plus vite il pourra arrêter les visites et toucher son pourcentage.

Il aura généralement négocié avec le vendeur d’obtenir la paiement de ses honoraires au moment de la signature de l’offre d’achat, ce qui ne veut nullement dire que le bien sera effectivement vendu (l’acheteur pourrait très bien ne pas obtenir son prêt par exemple).

L’agent proposera d’ailleurs un modèle d’offre d’achat qui spécifie que l’acheteur verse un acompte à l’agent immobilier pour l’achat. Ceci lui permet de se payer directement sur ce montant. (Ne versez jamais d'acompte à un agent immobilier, et n’acceptez jamais de signer une offre mentionnant ce principe. L'acompte doit être bloqué chez votre notaire comme garantie, et donné au vendeur au moment de la signature de l’acte).

“Il y a déjà d’autres personnes sur le coup”

Tout cela signifie que l’agent immobilier vend autant un produit à l’acheteur qu’au vendeur, et qu’il va tenter de tirer un maximum d’avantages auprès des deux. Essayez d’en tenir compte lors de la remise d’une offre. Ne signez pas une offre proposée par l’agent immobilier, voyez plutôt notre modèle disponible sur ce site et adaptez-le en fonction de la situation.

Lors des visites, vous constaterez rapidement que l’agent immobilier raconte n’importe quoi et qu’il va toujours dans votre sens. Faites remarquer qu’un plancher est à refaire, il acquiescera sobrement. Marquez votre enthousiasme, il vous dira qu’il voudrait bien acheter ce bien pour lui-même.

“Je ne pensais pas qu’un lavoir pouvait déranger quelqu’un!”

Faites des expériences lors de vos visites :
- Dites “Oh quelle belle rampe d’escalier!” on vous répondra qu’elle est d’époque et qu’il suffit de la décaper.
- Dites que la rampe d’escalier est en très mauvais état, on vous répondra qu’il faut bien entendu tout changer, que ça ne coûte que 150 euros chez ikea.

“Ca? non non, ce n’est pas de l’humidité ascensionnelle, c’est la machine à laver qui a fuité la semaine passée”

Il y aura, dans tous les cas, quelqu’un d’autre qui aura déjà fait une offre ou promis d’en faire une. Il faudra toujours se dépêcher. Ce propriétaire sera toujours pressé de vendre, alors qu’en réalité, c’est l’agent qui l’est.

Considérez que une fois ce document signé, la vente est faite (du moins que vous êtes irrévocablement engagés envers le vendeur). Ne donnez jamais d’argent à l’agent immobilier, il n’est qu’un “facilitateur” qui n’a aucun rapport financier avec vous. Sa seule raison de vous demander un acompte est de pouvoir plus facilement prélever l’argent que le vendeur lui doit.

“Vous passez un bon coup de peinture et cette salle de bain sera comme neuve”

Ne prenez donc jamais pour argent comptant ce qui vous est dit. Un duplex aux derniers étages est en réalité un seul étage avec espace grenier non habitable. Un entresol est en fait une cave. Une maison avec trois compteurs de gaz est en réalité une maison unifamilialle bidouillée en maison de rapport sans l’accord de la commune. Cette belle terrasse sur un toit plat? Des dalles de bois placées sur le vieux roofing d’une annexe que la commune pourrait vous demander de supprimer.
Dit autrement, des mètres carrés vides, qui ne comptent pas dans le prix d’achat et surtout, de revente (on ne sait jamais).

Le voisin hyper-calme qui travaille pour la commission européenne? Un couple de fêtards qui vous rendront la vie insupportable si les longues nuits de déchiqueté ne sont pas votre truc.

En d’autres mots, renseignez-vous bien, et ailleurs que chez l’agent immobilier.

“A votre place, un petit conseil, enlevez ces tuyaux en plomb, c’est pas très bon”